Thamnocalamus

Thamnocalamus dracocephalus (Yi T.-p. 1985) Dem. 1991.

H. 5 m ; d. 2 cm ; mt. 18 cm, plein; col 8-20 cm.

Aire nat. : S. Gansu, S. Shaanxi, N. Sichuan et O. Hubei, 1100-2230 m. Reçu 1995 du jardin botanique de Shanghai par J. van der Palen (réf. Gansu 95-1, avec les coordonnées 34°20'N, 106°E qui, si elles sont exactes, en feraient un des bambous chinois récoltés le plus au nord), avant d'être largement diffusé sous le nom de Fargesia rufa par d'autres pépinières (multiplication in vitro).

Ses branches sont plus courtes (seulement 1,5 à 2 fois plus longues que l'entrenreud correspondant) que celles de F. draeocephala hort. ; supporte mieux l'ensoleillement. Présence de petites oreillettes sur les gaines caulinaires et foliaires.

Le T. dracoeephalus cultivé en France est un clone plus petit que le type, n'atteignant guère plus de 2 m de haut. Dans la nature, T. draeoeephalus peut se rencontrer, dans l'ouest de son aire, avec T. denudatus (et peut-être avec F. seabrida) et, dans l'est de son aire, avec T. spathaeeus (sur les monts Daba), T. Murielae et Y. confusa (dans le Hubei).

 

Yushania confusa hort semble être Thamnocalamus dracocephalus.